mardi 17 avril 2012

Le disque vinyle animé par stop-motion le temps d’un clip


Pas moins de 960 disques vinyles auront été nécessaires au tournage du clip animé par stop motion, sur la musique de Benga “I will never change”

L’animation par stop motion, c’est un procédé de tournage qui est réalisé image par image. La caméra n’enregistre qu’une séquence à la fois (comme un appareil photo), et c’est l’objet de la scène, lui même, qui doit être déplacé entre chaque prises. L’impression de mouvement/de mobilité est ainsi crée par l’alignement de scènes immobiles collées bout à bout.

Et s’il y en a qui semblent en connaître un rayon sur le sujet, ce sont bien Christopher Barrett et Luke Taylor à l’origine du clip vidéo de l’artiste Benga. L’objet de la scène ? Le disque vinyle, à raison de 960 exemplaires ! L'objectif ? Représenter le spectre audio de la musique “I will never change” tout en restant parfaitement synchronisé sur le tempo et les variations sonores. Le procédé ? Beaucoup d’observation et de réflexion pour trouver le nombre exact de vinyles nécessaires à l’animation, une découpe précise de chaque pièce (soit 7 jours de travail minutieux comprenant polissage et numérotation), puis une mise en place de l’animation. Pour se faire, tous les vinyles ont été placés sur la barre de soutien, avant d’être retirés petit à petit et un par un au moment du tournage (comptez une trentaine d’heures).

Un vrai travail de fourmis entrepris par les réalisateurs, mais patience trouvant bien souvent sa récompense...voici le résultat final en vidéo :  






0 commentaires:

Publier un commentaire